La rosacée ou le « blush » naturel


Uncategorized / mercredi, septembre 26th, 2018

La rosacée, vous connaissez?

La rosacées, appelée parfois acné rosacée, est un problème de peau se manifestant principalement par des rougeurs au niveau des joues. Cela est du à une atteinte des vaisseaux du visage. La peau est sensible rouge, irritée. Des épisodes plus ou moins importants peuvent se manifester.

Les personnes à peau claire ainsi que les femmes sont plus souvent touchées (on compte deux femmes pour un homme). C’est une maladie fréquente puisque 2 à 3% de la population est atteinte.

La peau est sensible aux changements de température. Elle a une rougeur permanente et est réactive. Attention à l‘alcool et au soleil par exemple qui peuvent irriter la peau et déclencher une crise.

La maladie est évolutive et se manifeste généralement autour de 25-30 ans et va en s’aggravant.

Les 4 types de rosacée

Il existe en réalité différents types de rosacées.

La rosacée érythémato-télangiectasique

Le teint de la peau est rouge en permanence, les vaisseaux sanguins sont visibles et des brûlures et des démangeaisons peuvent être ressenties.

La rosacée papulo-pustuleuse

La peau a une coloration rougeâtre permanente, avec des crises de boutons qui peuvent générer du pus et qui durent plusieurs jours. Il est très fréquent de confondre ce type de rosacée avec l’acné.

La rosacée phymateuse ou hypertophique

C’est la forme la plus rare et a une prédominance masculine. Elle présente un rougissement de la peau et un grossissement du nez et la peau prend un aspect irrégulier avec des nodules qui se forment.

La rosacée oculaire

La il s’agit des yeux. Elle affecte les paupières, les cernes, les joues. Nous ne parlerons pas ici de cette forme de rosacée.

Recherche

Les scientifiques ne sont pas surs de la cause de la rosacées mais plusieurs facteurs sont en cause. Tout d’abord la génétique, ensuite vient le stress, les changements hormonaux.

Dans la rosacée on retrouve un parasite qui colonise les glandes sébacées : demodex folliculorum. Il s’agit d’un organisme naturellement présent sur la peau mais qui dans le cas de la rosacée est en plus grand nombre dans les glandes sébacées. Il génère de l‘inflammation. Certains pensent qu’il est la cause de la rosacée, d’autres juste un facteurs aggravant.

Par ailleurs les scientifiques ont trouvé que les personnes atteintes de rosacée ont des niveaux anormalement élevés de cathélicidine, un peptide anti-microbien qui favorise l’inflammation de la peau afin de protéger la peau contre l’infection. Dans les études animales, cette réponse immunitaire exagérée provoque des caractéristiques de la rosacée, selon une étude publiée dans le numéro de Août 2007 de la revue « Nature Medicine ».

Une étude a montré que la peau du visage des personnes atteintes de rosacée est plus sujette aux irritations et à la sécheresse que celle des personnes qui n’en sont pas atteintes.

Que manger?

Tout ce qui favorise l’inflammation est à proscrire car cela entretient le terrain. Le but ici est de traiter par la prévention. En effet rappelons nous que la peau est un émonctoire et que tout problème se manifestant à l’extérieur à bien souvent une origine à l’intérieur de notre corps.

On évitera ainsi les plats et boissons trop chauds, les plats très épicés, l’alcool, le sucre raffiné en excès ainsi que les produits laitiers et le gluten (principalement contenu dans le blé).

  • Bêtacarotène et vitamine E: Ces éléments sont des antioxydants,  ils protègent donc la peau. Ils renforcent la barrière cutanée. Or les peaux sujettes à la rosacée sont souvent plus fines et irritées. Il est de bon ton de les renforcer de l’intérieur. Plus de détails ici: La vitamine A.
  • Omégas 3: De par leur action anti-inflammatoire les omégas 3 peuvent clamer la peau. Plus de détails sur les omégas ici: Omégas 3:6:9.
  • Zinc: Le zinc renforce le système immunitaire et accélère la cicatrisation cutanée.
  • Vitamine B6: la vitamine B6 intervient dans la régulation de l’humeur, la production de sérotonine. Un bon apport prévient le stress. Voir article plus détaillé à ce sujet ici: La vitamine B6.
  • Vitamine C: La vitamine C renforce le système immunitaire et diminue l’inflammation causée par l’histamine (un des facteurs pouvant être incriminé dans la rosacée). pour plus de renseignement sur la vitamine C: La vitamine C.

L‘ail, de par son action antifongique, peut se révéler utile. Il fait office d’antibiotique naturel et permet de réguler le biote intestinal.

Dormez suffisamment et faites de l’exercice. Tout cela contribue à une bonne circulation au niveau de la peau et à sa santé générale.

De même utilisez des cosmétiques adaptés, pas trop gras, et privilégiez l’utilisation de produits de la même gamme plutôt que de faire une routine avec des marques différentes car cela risque de provoquer aussi une irritation supplémentaire.

La rosacée, vous en êtes où?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *